A voile et à vapeur - défi PIF (Printemps de l'Imaginaire Francophone)

Le Printemps de l'imaginaire francophone (PIF pour les intimes) est un défi de lecture visant à promouvoir les livres appartenant aux genres SFFF (science-fiction, fantasy, fantastique ; pour plus de précisions, je vous renvoie à ma page consacrée aux littératures de l'imaginaire), écris par des auteurs francophones, dont on parle trop peu.

Le défi, proposé par le blog Monde fantasy consiste tout simplement à lire des œuvres relevant de l'imaginaire et écrites par des francophones, et à en parler autour de soi ou sur Internet.


Titre : A voile et à vapeur

Genre : Steampunk

Auteurs : Anthologie

Maison d'édition : Voy'[el]

Prix : (Numérique uniquement) 6,99 €

Résumé quatrième de couverture :

De la science-fiction à la fantasy en passant par le fantastique, dix auteurs proposent leur vision d’un avenir du passé. Dans ce rétro-futur haut en couleurs, la vapeur et la voile cohabitent, le chevalier d’Éon use de charmes inattendus, des automates interrogent le tic tac de leur cœur mécanique et des élixirs permettent de changer de sexe à volonté. Embarquez à bord de la Vagabonde ou du Quatorze Sacs à Malice, destination la Russie, l’Afrique coloniale, Paris ou Londres, et partagez avec ces personnages les tourments et les plaisirs d’une vie à voile et à vapeur riche en aventures de tous genres – et sans distinction de genre...

 

Mon avis :

Voici mes trois coups de cœur de cette anthologie très originale :

 

Dans les bras d'Orion, de Céline Etcheberry

L'histoire :

« Marcus Copper est botaniste sur une cité errante, perdue au cœur de l’espace. Hippolyte, un dandy qui continue à vivre comme il l’a toujours fait au sein de la station déchue, vient le voir dans sa serre. Alarmé par une mélodie étrange qu’Hippolyte ne semble pas entendre, Marcus l’entraîne chez lui. »

 

Cette nouvelle est un véritable bijou de poésie. La ville perdue dans l'espace semble flotter entre le rêve inaccessible et le cauchemar omniprésent de la réalité. L'histoire est surprenante et agréablement dépaysante.

 

 

Une histoire d'éléphants, de Isaac Orengo

L'histoire :

Un détective enquête sur une affaire déroutante : une précieuse statuette d’éléphant en ivoire incrustée de pierres précieuses à été dérobée et remplacée par... une poignée de bonbons à la framboise !

 

C'est un univers très riche qui est dépeint ici : l'empire colonial français, version steampunk. L'histoire, pleine de rebondissements, sait tenir le lecteur en haleine en prenant le temps de nous dévoiler lentement son personnage central. Côté plume, on sent que l'auteur assume ses opinions, notamment en ce qui concerne le colonialisme et l'hypocrisie de la société face à l'homosexualité.

 

 

Ceci n'est pas une histoire de tortue, de Tesha Garisaki

L'histoire :

La découverte d'un nouveau fluide d’énergie révolutionnaire permet à une jeune femme de devenir un homme. Mais la transformation se révèle instable.

 

On suit avec plaisir l'évolution de ce personnage en quête d'identité. Ses sentiments ambivalents le rendent à la fois attachant et crédible.

 

 

Cette anthologie tient ses promesses, avec des univers biens construits et dépaysants, et des personnages aux relations passionnées et complexes.

Écrire commentaire

Commentaires : 0