Sous les cieux de Syranis

Tome 1 : La Maîtresse invisible

Et si un démon vous révélait le meilleur de vous-même ?

Florian Danège mène une existence ordinaire sur Syranis jusqu'au jour où il rencontre Arianna. Cette femme renversante n'est autre qu'un succube, qui l'a choisi pour prendre possession de son corps et de son esprit. Tout en initiant le jeune homme aux plaisirs de la chair, Arianna lui fait découvrir son univers et lui octroie des pouvoirs extraordinaires que le jeune homme ne cesse d'explorer.

 

Mais Syranis est encore meurtri par de violentes guerres de religion, et la sorcellerie y est brutalement condamnée. Si Florian veut accomplir pleinement sa destinée, il va devoir se protéger, et donc bouleverser radicalement sa vie...

 

 

Nombre de pages : 324

Numéro ISBN : 979-10-227-4464-5

Prix : 19,90 €

E-book : 4,99 €

Où le trouver ?

Format papier :

En commande chez votre libraire.

Dans les librairies  en ligne Bookelis, Amazon, fnac, Chapitre, etc.

 

Format électronique :

Sur toutes les plateformes en ligne : Amazon, Kobo, Bookeen, etc.

Première version

Pourquoi deux versions du même livre ? Réponse ici.

Nombre de pages : 328

Numéro ISBN : 978-2-35485-681-6

Prix : 22 €

E-book : 4,99 €

Où le trouver ?

En commande chez votre libraire.

Sur le site des éditions Jets d'encre.

Dans toutes les librairies en lignes : Amazon, Fnac, Chapitre... pour le livre papier et numérique.


Avis de lecteurs


On entre dans un univers magique avec des créatures démoniaques qu'on prend plaisir à découvrir avec notre jeune protagoniste. D'ailleurs, c'est un personnage très touchant, on le voit évoluer au fil des pages et je me suis tout de suite attachée à lui.
Il rencontre bien du monde dans cette aventure et tous les personnages sont importants dans l'histoire et rendent celle-ci plus agréable encore.

Ce fut une très belle histoire, haletante, un brin mystérieuse et en vu de la fin de ce premier tome, je suis très intriguée et impatiente de découvrir la suite des aventures de Florian et ses amis.

La plume de l'autrice est fluide, douce et agréable ; j'ai beaucoup aimé la découvrir et j'ai hâte de la retrouver dans le tome deux.


Pour son premier roman, Lydiane Arnoult nous offre un monde très riche. Nous sommes rapidement plongés dans l'univers de Syranis où technologie et magie se mêlent. Les objets et êtres ensorcelés sont plein d'inventivité, souvent d'humour. Par beaucoup de détails, j'ai pensé à Harry Potter pour cet aspect-là. Une vrai réussite à mon sens.
 
Côté plume, j'ai trouvé le style fluide et clair, le vocabulaire précis. Lydiane Arnoult alterne entre l'emploi du présent et du passé, quelques parties sont également rédigées à la première personne lorsque Florian écrit dans son journal. Ce choix apporte beaucoup de dynamisme au récit.
En toile de fond, cette histoire pose également de nombreuses questions au sujet de la différence, de la liberté de pensée, des religions, etc. La fantasy reste vraiment un style très intéressant pour re-questionner nos points de vue.
En bref, ce premier roman est pour moi un bon début et j'ai hâte de savoir où Lydiane Arnoult va nous emmener maintenant...

A travers les mots

Dans ce roman nous retrouvons Florian un jeune garçon de 15 ans, passionné de musique plus précisément de violon, il en joue très bien.

Il mène une vie simple d’un garçon de son age entouré de sa famille, jusqu’au jour ou il rencontrera Arianna, une succube qui lui apparaîtra la nuit, le lendemain une marque apparaitra sur son torse.

Que lui veut cette succube ?

A quoi correspond la marque apparue  sur son torse ?

L’auteur nous plonge rapidement dans l’univers de Syranis, un univers magique rempli de créatures plus ou moins démoniaques.

Les personnages de Florian et sa famille sont attachants, touchants mais tous les autres personnages ont également un rôle important dans cette histoire.

On suit l’évolution de Florian, dans son histoire avec Arianna, mais aussi avec les passages de son journal.

La plume de l’auteur est fluide et addictive.

Ce roman est bien écrit et se lit rapidement, on entre dans l’histoire dès le début .

J’ai vraiment appréciée cette lecture et j’ai hâte de découvrir la suite des aventures de Florian.

 

Alors  si comme moi vous voulez passer un agréable moment de lecture, vous ne serez pas déçu.

Ma  note : 18/20


Je commencerais par dire que la lecture de ce roman fut plaisante. Pas à pas, page après page, doucement mais sûrement, Lydiane Arnoult nous emmène jusqu'à notre destination, à travers l'univers qu'elle a créé. S'il est très semblable au nôtre au premier abord, on se rend vite compte que ce n'est pas le même, ne serait-ce qu'avec la présence de magie (bien que bannie) et l'isolation des religions sur une île. Déjà au début, on sent venir que le message profond qui nous sera transmis sera en lien avec cela, et ce qui bouleverse notre propre monde actuellement. 

En ce qui concerne les personnages, je dirais qu'ils sont bien construits et réalistes dans cet univers.

Même jusque dans le personnage d'Arianna, le succube, on peut lire une métaphore : celle de la connaissance et du savoir, souvent diabolisés par les religions ou même la politique actuelle : les gens qui réfléchissent et se posent des questions sont bien plus dangereux que ceux qui s'abrutissent devant leur télévision sans jamais rien remettre en cause. Il est néanmoins intéressant que l'auteure les aie associés à l'image du succube qui implique aussi les pulsions et les désirs charnels, il y a certainement encore une autre facette à gratter derrière cela, une lecture à plusieurs niveaux d'informations. 

Je serais curieux de lire le second tome, pour savoir quels autres messages veut nous transmettre l'auteur, et de quelle façon.


L’univers de ce récit est très riche et varié. L’auteur a su faire intervenir différentes créatures, qu’elles soient d’ordre divine ou démoniaque. Et le mélange s’effectue bien, j’ai apprécié connaître toutes les différentes races présentes.

 

L’histoire est principalement centrée sur Florian et Arianna. Florian est une jeune garçon, violoniste, désireux de connaître et d’en savoir plus sur le monde de sa belle. Et il en est attachant, car il découvre tout avec ses yeux d’adolescent. Arianna est tout le contraire. De par sa nature de démone immortelle, elle est nettement plus mature et on sent qu’elle a un vécu derrière elle. D’abord antipathique à cause de son autorité, que je qualifierais même de tyrannique envers Florian, elle va peu à peu fissurer son masque de froideur et on découvre que derrière ce masque, se cache une femme qui recherche ardemment l’amour. J’ai aimé aussi le personnage d’Aldwin, prêtre de Somnia, déesse du Sommeil et des rêves prémonitoires. C’est un homme courageux, qui n’hésite pas à affronter le courroux de sa déesse pour aider Florian. Un homme altruiste, faisant passer Florian avant ses propres besoins.

 

Dans ce roman, l’auteur traite du sujet des préjugés et des différences. Florian sera, tout au long de ce tome, victime de la haine des autres à cause de ses choix. Cela commence avec ses camarades au lycée, pour finir par des humains dans une scène extrêmement forte par sa violence. Tout va crescendo, et on sent cette montée de haine.

 

Au final, nous avons un premier tome qui nous fait bien entrer dans l’univers extrêmement riche de Syranis, le tout porté par une belle plume de l’auteur.