· 

Balade avec les astres De Jeanne Sélène - défi PIF (Printemps de l'Imaginaire Francophone)

Le Printemps de l'imaginaire francophone (PIF pour les intimes) est un défi de lecture visant à promouvoir les livres appartenant aux genres SFFF (science-fiction, fantasy, fantastique ; pour plus de précisions, je vous renvoie à ma page consacrée aux littératures de l'imaginaire), écris par des auteurs francophones, dont on parle trop peu.

Le défi, proposé par le blog Monde fantasy consiste tout simplement à lire des œuvres relevant de l'imaginaire et écrites par des francophones, et à en parler autour de soi ou sur Internet.


Titre : Balade avec les astres

Genre : Fantasy

Auteurs : Jeanne Sélène

Maison d'édition : Autoédition

Prix (Intégrale, trois tomes) :

Papier : 22 €

Numérique : 2,99 €

Résumé quatrième de couverture :

 

Le pays de Vimula est contraint à l’autarcie depuis que la Forêt Maudite a envahi ses frontières, interdisant tout passage. Un sort puissant y maintient les femmes sous le joug des hommes, les rendant impuissantes et soumises. Parmi elles, une jeune fille parvient pourtant à se rebeller. Profitant d’un déplacement, elle réussit miraculeusement à fuir vers d’autres contrées tandis que sa mère, vendue à plusieurs reprises, se retrouve mêlée malgré elle à un complot royal…

 

Mon avis :

 

 Le thème principal abordé par cette trilogie est le sexisme, sous toutes ses formes. Le machisme est ici poussé à l’extrême, puisque les femmes sont réduites à l'état d'objets de consommation, de "défouloirs" pour les plus bas instincts des hommes. Cette misogynie est la norme, puisqu'elle fait partie intégrante de la religion d'état. (Malheureusement, ceci est loin d'être une fiction dans certains pays, et dans certaines mentalités...) Bien évidement, la misandrie est aussi dénoncée dans le texte, qui nous montre que, quelle que soit la forme qu'il prend, le sexisme fait toujours souffrir les membres des deux sexes.

L'univers, très complet, fourmille d'idées originales et bien pensées, notamment en ce qui concerne la nature et la magie.

Pour ce qui est de l'histoire, mon avis est un peu partagé. Certains passages sont très prenants (on ne peut plus reposer le livre), tandis que d'autres souffrent de longueurs.

On suit avec plaisir les aventures des personnages. J'ai trouvé Flamme particulièrement attachante (eh oui, j'ai un faible pour les fées !).

Le style manque un peu de maturité, mais il faut rappeler que l'autrice était adolescente lorsqu'elle a commencé la rédaction. Le récit est tellement inventif que l'on parvient à oublier ce défaut.

 

Une bonne trilogie, qui fait réfléchir et donne envie d'explorer d'avantage le monde d'Astheval.


Ainsi se conclut mon Printemps de l'Imaginaire Francophone. Avec ces six lectures, j'ai atteint le grade de "Scientifique fou" !

Écrire commentaire

Commentaires : 0